Vous êtes ici

Le forum de discussion

Le site du débat vous permet de donner votre avis sur le projet ainsi que sur le débat lui-même. Tous les avis sont rendus publics et sont ouverts aux commentaires. Ils seront pris en compte par la commission particulière lors de la rédaction du compte rendu du débat.

Au sein de cet espace d'expression, le classement des avis est le suivant : apparaissent en premier les derniers avis ainsi que les plus récemment commentés.

Le débat étant désormais terminé, vous avez accès ci-dessous à l'ensemble des contributions qui sont parvenues à la commission particulière du débat public jusqu'au 13 juillet 2016.

Tous vos avis et commentaires sont soumis à une charte de modération

Consultez notre charte

Avis n°1
Ajouté par Denis LUTRAN (Garges), le 16/03/2016

Nos environnements sont déja suffisamment bétonnés comme cela !

Avis n°2
Ajouté par Luc DUPONT (Saintines), le 16/03/2016

Il manque cruellement à Paris un plan d'ensemble, un schéma directeur, qui organise son développement urbain. Faute de politique globale à l'échelle de l'agglomération, des centaines de projets, menés souvent à l'échelle locale, mitent le territoire et comblent tous les vides potentiels qui permettraient d'aérer la ville.

Paris comble tous ses vides, à l'intérieur, notamment dans les espaces industriels désaffectés (par exemple la Plaine Saint-Denis), mais aussi sur ses franges, ses terres agricoles, en témoignent aujourd'hui le triangle de Gonesse et le plateau de Saclay. La ville se développe comme une cellule maligne, une cellule cancéreuse, ne ménageant à l'intérieur de l'agglomération que très peu d'espaces de nature et de repos. Les habitants sont condamnés à chercher le week-end des espaces de respiration toujours plus loin, engorgeant les axes de circulation.

D'autres villes ont su, il y a longtemps, défendre un équilibre entre ville et nature, en leur sein. Nous pourrions citer Londres, Berlin... et Copenhague dont je vous mets en pièce jointe le plan de développement urbain qui date de 1947 (!), il y a près de 70 ans... Les photographies aériennes actuelles témoignent qu'il reste en grande partie respecté ; la ville se déploie comme les doigts écartés d'une main ouverte, laissant pénétrer au plus près du coeur de la ville des espaces de nature, les rendant accessibles à tous.

Dans cet esprit j'ai dessiné un plan protégeant drastiquement les terres agricoles et périphériques, maîtrisant des axes de développement urbain, pour marier, enfin, ville et nature, les réconcilier. L'agriculture doit être au plus proche des habitants.

Avis n°7
Ajouté par Pierre SASSIER (Montmorency), le 17/03/2016

Europacity, présenté comme un projet créateur d'emplois ?
Dans le passé, aucun de ces grands projets n'a tenu ses promesses.
S'inscrivant dans un contexte d'hyperinflation des centres commerciaux et prétendant attirer deux fois plus de visiteurs qu'Eurodisney, il s'inscrit en réalité dans un contexte de guerre économique entre les territoires et les autres centres qui ne sera pas favorable à l'emploi.
C'est un projet qui mobilisera des fonds publics qui seraient mieux employés ailleurs.
Nous proposons donc d'abandonner le projet et de garder leur caractère agricole en les utilisant à titre de cadre expérimental pour l'agriculture du futur.

Arguments développés en pièce jointe

Avis n°6
Ajouté par Julien VERMIGNON (Gonesse), le 18/03/2016

Ça, un débat public ? Ça a la forme et le fond d'un meeting promotionnel pour Auchan. Très peu de possibilités de poser des questions et encore moins de réponses.
J'avoue être venu avec un avis défavorable au projet. Je vous remercie de me conforter dans cette opinion.
A croire qu'il y a du pétrole sous ces terres agricoles ! Après avoir donc le giganstesquement inutile, on nous explique maintenant que la solution au chômage et à la précarité, c'est EuropaCity.
Dans votre journal de propagande "Play" N°1, vous annoncez que 80% des habitants de Gonesse et 21 communes dans le Val-d'Oise et la Seine-Saint-Denis sont favorables. ...30 millions de visiteurs. Que dire du Maire d'Aulnay et des maires de Paris Terres d'Envol ? La prochaine fois, laissez-nous la parole. Un référendum est vital.

Avis n°3
Ajouté par Franck DEBOISE (Saintines), le 18/03/2016

Championne d'Europe des centres commerciaux qui se concurrencent et s'appauvrissent mutuellement, la France a réussi à transformer ses centres bourgs en désert économique. La grande distribution à la française avec son enjeu de productivité (libre-service à outrance, caisses automatiques...) détruit plus d'emplois qu'elle n'en crée. Loin des zones d'habitation, elle accroit les distances parcourues à l'heure où nos ambitions sociales et environnementales devraient viser à les réduire.
Quelle cohérence avec nos engagements de la COP21, avec le code de l'urbanisme dont une disposition majeure est la modération dans la consommation de terres agricoles ?
Comment peut-on imaginer qu'étaler l'offre relancera l'activité ? Nous ne sommes plus dans la confiance et la frénésie d'achat des 30 glorieuses, quand la mise en avant d'un produit suffisait à le vendre. Aujourd'hui les consommateurs sont face à une offre déjà pléthorique, leurs achats sont réfléchis, guidés par leurs besoins et leur capacité financière.
Europacity ne s'inscrit pas dans une vision réfléchie et construite de notre développement économique et sociétal.
Elle est encore moins concertée. Le débat public ne servira qu'à justifier de la mise en œuvre d'un semblant de participation. Les dés sont joués. Comme l'énonce avec grande compétence le préfet d'Ile–de –France M.Carenco, VRP du projet (on pensait que sa fonction en ferait plutôt un animateur du débat) : « est-ce que cet équipement va tuer ceux qui sont de l'autre côté de l'autoroute <..> je ne sais pas » mais « mieux vaut que les terres agricoles soient mangées par ça que par autre chose », « ou alors on ne fait plus rien ».
Sans excès d'optimisme, j'avais pensé que l'équipe au pouvoir était en mesure de proposer à la nation une vision de l'avenir humaine dans laquelle nous aurions pu nous engager avec une petite lueur d'espoir. Force est de constater que ce fut une erreur. Les recettes perdantes tiennent toujours le haut du pavé.

Avis n°5
Ajouté par Abdelakim BOURAKBA (Goussainville), le 18/03/2016

Projet totalement inutile qui détruira les riches terres agricoles du Triangle de Gonesse. Ce projet entrera en concurrence avec des complexes déjà existants comme Aéroville et O'Parinor. Cela détruira inévitablement des emplois dans ces endroits, car quand plusieurs centres commerciaux se font concurrence, ce sont les enseignes locales qui en payent les pots cassés. Enfin, comment ne pas mettre en évidence après la COP 21 que la pollution générée par la circulation n'est pas néfaste aux riverains et n'amène pas de pic de pollution.

Avis n°4
Ajouté par Jean-Claude MARCUS (ECOUEN), le 18/03/2016

L'étude pédologique est insuffisante car elle omet les qualités exceptionnelles des NEOLUVISOLS et donc l'impact sur projet pour détruire les structures des sols, et partout les services écosystémiques (air, eau, climat, autosuffisance alimentaire, etc.).

Faire faire une étude pédologique (avec rappel de la pédogénèse) ainsi qu'un inventaire des conséquences du projet sur les sols et leurs structures.

Avis n°8
Ajouté par Daniel DEBARGUE (VEMARS), le 20/03/2016

Bonjour,

Quand j'observe la carte de l'Ile-de-France, je constate que les zones non urbanisées (Forêt - Parcs - Jardins - Agriculture) sont très fréquentes au Sud et à l'Ouest de Paris.
Le triangle de Gonesse est une heureuse exception dans notre banlieue.

Immochan doit utiliser la friche industrielle de Citroën...

Préservons cet espace de respiration.

Merci.

Avis n°9
Ajouté par Jean-Paul ARMANGAU (Paris), le 21/03/2016

Négatif sur toute la ligne ! Nous avons besoin de respirer, nous avons besoin de terres agricoles pour y cultiver "bio" et arrêter de nous empoisonner le sang, les poumons... nous avons besoin d'espace où réinventer d'autres modes de vie, nous avons besoin de "dégraisser" cette métropole de 12 millions d'habitants, nous avons besoin de répartir les richesses, les productions... nous avons besoin de tout le contraire de ce projet, pour nous, pour nos enfants, pour la vie d'aujourd'hui et celle à venir.

Avis n°11
Ajouté par monique DIOT OURY (blanc mesnil), le 22/03/2016

Bonjour

A quoi vont servir ces riches et fertiles terres agricoles sacrifiées alors que tous les centres commerciaux de la région et en particulier Auchan (Bagnolet et Vélizy) ont des résultats en baisse ? -7% à Bagnolet ! La population reste chez soi devant Internet et, avec les menaces d'attentats, se déplacera de moins en moins ! C'est de la gabegie, juste pour faire plaisir à des financiers ! Bien le bonjour chez vous !